DIGITALE ANIME
DIGITALE ANIME

THE BOYS SHOWRUNNER PENSE QUE LE MCU EST DANGEREUX

THE BOYS SHOWRUNNER PENSE QUE LE MCU EST DANGEREUX

Le dernier épisode de la saison 2 de The Boys date maintenant d’il y a un peu plus d’une semaine. Le succès de la série a mis en lumière le showrunner de la série à savoir Eric Kripke, dont les propos sont particulièrement recherchés par les médias depuis quelques temps.

THE BOYS SHOWRUNNER PENSE QUE LE MCU EST DANGEREUX

Récemment, le showrunner a affirmé que le MCU était dangereux, au cours d’une interview largement commentée depuis.

Nous revenons aujourd’hui sur ces propos afin de les expliquer et de comprendre le point de vue du showrunner.
THE BOYS SHOWRUNNER PENSE QUE LE MCU EST DANGEREUXLa saison 2 de The Boys a été décriée par tous ceux qui voulaient la binge-watcher, mais elle a continué à faire un carton sur les réseaux sociaux avec de très nombreux commentaires, forums dédiés et tweets très inspirés.

Entre événements surprenants et final en apothéose avec une scène féministe qui voulait mettre en lumière l’échec de la scène qui se voulait elle aussi féministe dans Avengers : Endgame, Eric Kripke a réussi son coup.

Le showrunner a même fait en sorte que les fans attendent de pied ferme la troisième saison à venir.
Le clin d’oeil à Endgame lors de la scène où Maeve, Stella et Kimiko s’en prennent à Stormfront n’est par ailleurs pas le seul que le showrunner a fait au monde des super-héros.

Souvenez-vous, lors du tournage de Dawn of the Seven dans l’épisode 5 de la saison 2, Homelander regarde les images de la scène qui est filmée en compagnie de Maeve.

Il déclare alors : « Cette nouvelle réécriture de Joss marche vraiment, hein ? ».

La référence ne fait aucun doute, Homelander évoquait ici Joss Whedon.
THE BOYS SHOWRUNNER PENSE QUE LE MCU EST DANGEREUXEric Kripke, avec The Boys, a cherché à fuir les standards que l’on attend chez les super-héros.

Avec ces personnages humains malgré leurs pouvoirs, plein de vices et de névroses, le showrunner s’est volontairement éloigné de ce qui avait été fait précédemment.

Le MCU est, de ce fait, largement comparé à la série The Boys, et il était évident que Eric Kripke finirait par répondre à une question sur le sujet.

Récemment, un média a abordé le sujet, et le showrunner a été franc quant à sa réponse.

Nous vous proposons de la découvrir afin de comprendre pourquoi Eric Kripke s’est tourné vers The Boys au cours de sa carrière.
Lors d’une interview accordée à The Hollywood Reporter, Eric Kripke s’est laissé aller à un commentaire concernant le MCU.

Le showrunner a tout d’abord déclaré être un grand fan de Marvel, avant d’admettre que, selon lui, il existait déjà trop de films dans le MCU.
Eric Kripke a alors qualifié la franchise de « dangereuse », et s’en est expliqué :
« C’est un peu dangereux d’entraîner une génération entière à attendre que quelqu’un de fort vienne vous sauver.

C’est comme ça que je pense que vous vous retrouvez avec des gens comme Trump et des populistes qui disent : « Je suis le seul à pouvoir gouverner, ce sera moi ».

Je pense que la culture pop conditionne les gens subtilement, et je pense que cela les conditionne dans le mauvais sens – parce qu’il y en a trop.

Je dirais donc que c’est bien d’apporter une correction, au moins une petite en chacun de nous, pour nous faire penser : « Ils ne viennent pas pour vous sauver.

Maintenez votre famille ensemble et sauvez-vous vous-même ».
Pour les fans de l’univers Marvel, les films du MCU apprennent plutôt que chacun d’entre vous est capable de devenir un héros à son échelle, de devenir la meilleure version de soi-même.

Pour Eric Kripke, les choses sont bien différentes, et bien plus sombres.

Le MCU inciterait les gens à attendre un héros, une personne qui vient de nulle part et qui serait capable de porter le peuple et la nation vers un état supérieur.


Depuis plusieurs semaines déjà, les fans de la série la plus déjantée d’Amazon Prime Vidéo sont en effervescence.

Et pour cause, la saison 2 de The Boys qui s’est terminée sur un épisode final explosif a laissé de nombreuses questions en suspens.

Qu’est-il arrivé à Stormfront après sa défaite cuisante ? Que va devenir Ryan après la mort de sa mère Becca ? Homelander va-t-il craquer et nous faire un burn-out démentiel ? Autant de points d’interrogation qui tournoient dans la tête des sérifan en attendant l’arrivée de la saison 3.

À tel point que certains aficionados du show s’amusent déjà à prédire la suite à l’aide de théories plus ou moins réalistes.
En effet, sur Reddit l’internaute prénommé PrecisionWithinChaos est persuadé qu’un saut dans le temps aura lieu entre la fin de la saison 2 et le début de la saison 3.

Un twist temporel qui permettrait d’expliquer l’arrivée de Soldier Boy dans l’intrigue.

« Je tiens juste à dire que je pense vraiment que Ryan va grandir maturité précoce style Shazam et devenir Soldier Boy.

Son tic lorsqu’il récite les noms des États américains pour se calmer est beaucoup trop identique aux cris de guerre poussés par Soldier Boy, et cela pourrait permettre à ces cris de guerre totalement ringards de provenir d’une histoire à la fois convaincante et effrayante dans la suite ».
Une hypothèse plausible qui rejoint également une autre théorie partagée par l’internaute Mervynhaspeaked sur Reddit.

En effet, ce dernier pense qu’il est étrange que nous n’ayons pas vu le leader des Payback pointer le bout de son nez jusqu’à présent dans la série.

Selon lui, c’est uniquement parce le super héros sera créé de toutes pièces par Vought pour remplacer Homelander dans la saison 3.

Reste à savoir désormais pour quelles raisons le leader des Seven pourrait se retrouver évincé à son tour.

About

Chief Editor & Director General of @Digitaleanime | Pop Culture web journalist | Video director | speaker |Event Manager Graduated in marketing and topography I world explorer I Pop Culture piece collector

POST YOUR COMMENTS

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Citation du moment !

Are you ready now to witness a power not seen for thousands of years? _ Majin Vegeta