DIGITALE ANIME
DIGITALE ANIME

Le 4e état d’urgence COVID-19 de Tokyo

Le 4e état d’urgence COVID-19 de Tokyo

Le gouvernement japonais a officiellement déclaré jeudi à Tokyo un 4e état d’urgence pour la nouvelle maladie à COVID-19.

L’état d’urgence durera du lundi 12 juillet prochain au 22 août.

De plus, l’état d’urgence actuel d’Okinawa se poursuivra jusqu’au 22 août.

Saitama, Chiba, Kanagawa et Osaka poursuivront leurs mesures préventives ciblées en cours jusqu’au 22 août, tandis qu’Hokkaido, Aichi, Kyoto, Hyogo et Fukuoka y mettront fin comme prévu dimanche.

Le Comité international olympique et le gouvernement de Tokyo décident ce soir d’autoriser ou non les spectateurs en personne aux Jeux olympiques.

Dans le cadre du nouvel état d’urgence, le gouvernement demande aux événements de limiter la fréquentation à 50% de la capacité ou à 5 000 personnes, selon le moins élevé, et de se terminer à 21h00.

Le gouvernement demande que les grandes installations telles que les grands magasins et les arcades ferment à 20h00.

et les cinémas fermeront à 21h00.

Pas complètement fermés comme ils l’ont fait dans certains des précédents états d’urgence.

Le gouvernement offre des paiements à l’avance aux établissements de restauration et de débit de boissons s’ils ferment avant 20 heures et arrêter de servir de l’alcool.

Auparavant, les paiements venaient après un processus de demande.

Tokyo a signalé jeudi, 896 nouveaux cas de COVID-19, le 19e jour consécutif avec plus de nouveaux cas qu’une semaine auparavant.

Il est confirmé que 98 des cas ont la substitution de protéine de pointe L452R trouvée dans des variantes récentes du virus qui cause COVID-19 en particulier la variante Delta qui est 2,5 fois plus contagieuse que la souche d’origine.

Dès 18h30 jeudi, le Japon signale 2 246 nouveaux cas à l’échelle nationale.

Mardi, 26,35 % de la population totale du Japon ont reçu le premier vaccin contre le COVID-19 et 15,05 % ont reçu le second.

Le Premier ministre Yoshihide Suga a déclaré jeudi que 27% avaient désormais reçu la première injection, et le Japon prévoit que 40% recevront leur première injection d’ici la fin du mois.

Le gouvernement espère que le nouvel état d’urgence sera le dernier, une fois que suffisamment de personnes seront complètement vaccinées.

Le Comité international olympique et le gouvernement de Tokyo ont toujours l’intention d’organiser les Jeux olympiques de Tokyo, malgré le fait que la majorité des citoyens japonais interrogés souhaitent qu’ils annulent, retardent ou modifient les jeux.

Les matchs ont déjà été retardés par rapport à l’année dernière et reportés du 23 juillet au 8 août de cette année.

COVID-19Le premier état d’urgence au Japon s’est déroulé du 7 avril au 6 mai de l’année dernière à Tokyo, Kanagawa, Saitama, Chiba, Osaka, Hyogo et Fukuoka.

Le gouvernement a étendu l’état d’urgence à d’autres préfectures et finalement à l’ensemble du pays le 16 avril.

Le gouvernement a ensuite prolongé l’état d’urgence jusqu’au 31 mai, mais l’a finalement levé pour la plupart des préfectures, puis pour l’ensemble du pays six jours plus tôt.

Le deuxième état d’urgence du Japon s’est déroulé du 8 janvier au 7 février de cette année à Tokyo et dans les préfectures voisines de Saitama, Kanagawa et Chiba.

Le gouvernement a étendu l’état d’urgence à sept autres préfectures le 13 janvier et l’a prolongé jusqu’au 7 février.

Le gouvernement a ensuite prolongé l’état d’urgence dans toutes ces préfectures, à l’exception de Tochigi, jusqu’au 7 mars, et l’a prolongé à nouveau à Tokyo, Saitama, Kanagawa et Chiba jusqu’au 21 mars.

Le troisième état d’urgence du Japon s’est déroulé du 25 avril au 11 mai à Tokyo, Osaka, Kyoto et Hyogo.

Le gouvernement a prolongé l’état d’urgence jusqu’au 31 mai et ajouté les préfectures d’Aichi et de Fukuoka.

Le gouvernement a ajouté les préfectures de Hokkaido, Okayama et Hiroshima le 16 mai et a prolongé l’état d’urgence dans neuf préfectures jusqu’au 20 juin.

Okinawa est toujours sous cet état d’urgence, et sept des préfectures ont maintenu des mesures préventives ciblées jusqu’au 11 juillet.

NHK a rapporté jeudi soir que le Comité international olympique, le gouvernement de Tokyo et d’autres organisateurs avaient l’intention d’interdire les spectateurs aux événements olympiques à Tokyo.

Certains événements, comme le marathon de Sapporo, Hokkaido et le surf à Chiba, ne relèvent pas de l’état d’urgence.

Les organisateurs décideront des spectateurs de ces événements après avoir reçu les informations des gouverneurs de ces préfectures.

NHK a signalé que les événements olympiques à Saitama, Chiba et Kanagawa interdiraient également les spectateurs.

Miyagi, Fukushima et Shizuoka plafonneront toujours la participation de leurs événements à 10 000 ou 50% de la capacité, selon la plus faible des deux.

Le stade Ibaraki Kashima n’autorisera que les écoliers pour ses matchs de football.

Le lieu du marathon d’Hokkaido est toujours en discussion.

NHK a signalé que les sites d’Hokkaido autoriseront les spectateurs, mais limiteront la fréquentation de leurs événements à 10 000 ou 50% de la capacité, selon la plus faible des deux.

COVID-19

About

Chief Editor & Director General of @Digitaleanime | Pop Culture web journalist | Video director | speaker |Event Manager Graduated in marketing and topography I world explorer I Pop Culture piece collector

POST YOUR COMMENTS

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CITATION DU MOMENT !

Are you ready now to witness a power not seen for thousands of years? _ Majin Vegeta

Listed On