DIGITALE ANIME
DIGITALE ANIME

Worms Rumble PC Review

Worms Rumble PC Review

La franchise Worms est connue pour ses jeux de combat tactiques d’artillerie avec des armées de vers de terre entièrement armés en guerre.

Worms Rumble

Il fallait élaborer des stratégies pour pouvoir éliminer les forces ennemies, dispersées dans les niveaux avec un paysage totalement destructible.

Avance rapide d’un quart de siècle jusqu’en 2020 et Team 17 travaille toujours sur de nouveaux jeux pour la série Worms.

Le dernier titre, Worms Rumble, n’est pas le jeu Worms dont vous vous souvenez.

Il n’y a plus de tunnel, de barricader vos vers avec des poutres, des frappes aériennes ou des environnements totalement destructibles.

En 1990, un jeune employé d’une boutique d’informatique, Andy Davidson, profite de son temps libre pour programmer un jeu de combat de chars.

Pour se démarquer de la concurrence, et après avoir découvert les animations des Lemmings, le garçon transforme son projet et imagine une guéguerre entre vers de terre.

Le concept va finalement évoluer pour devenir Total Wormage avant que le fondateur du studio Team 17, Martyn Brown, soit séduit par l’idée et décide d’en faire l’une des œuvres canoniques de son catalogue : Worms.

Cet épisode Rumble tombe ainsi à point nommé pour fêter les vingt-cinq ans de la licence et l’amener vers une direction surprenante, bien loin de ses origines au tour-par-tour.
À ses débuts, Worms était un mélange entre Lemmings et Cannon Fodder, mêlant action et réflexion, dans un environnement en 2D.

Très rapidement, le titre s’est démarqué grâce à ses personnages en pixel art, son humour omniprésent et ses animations tordantes.

Pendant des années, l’équipe de la Team 17 a conservé ce feeling jusqu’à réunir le meilleur de la licence dans un épisode culte : Worms Armageddon dont Worms W.M.D est l’héritier assumé.

Toutefois, et malgré l’attrait des fans pour la recette originale, le studio anglais a toujours tenté de faire évoluer le concept.

Environnement et gameplay 3D, mécaniques à la Tower Defense, intégration de véhicules armés… on ne peut pas enlever leur souhait d’innovation.

Avec Worms Rumble, les protégés d’Ossett profitent de l’engouement pour le battle royale pour transposer leur saga fétiche dans des joutes qui sentent bon la poudre et les déplacements rapides.

Worms RumbleWorms Rumble est un jeu de plateforme chaotique, en temps réel, 2D, run-and-gun, avec le style artistique familier que vous connaissez de la franchise.
Worms Rumble est un jeu multijoueur multiplateforme, proposant trois modes différents; Match à mort, dernière équipe debout et dernier ver debout pouvant gérer jusqu’à 32 joueurs jouant ensemble.

Il existe des recommandations sur le niveau de votre ver avant d’essayer les autres modes en plus du match à mort, mais il ne faut pas longtemps pour atteindre le niveau cinq ou dix.

Ceux-ci peuvent être joués avec vos amis ou simplement en ligne avec d’autres joueurs.

Il existe un niveau didacticiel optionnel vous montrant comment traverser le niveau, éliminez les obstacles qui bloquent votre chemin avec des armes comme la batte de Baseball et les cibles de tir.

Il existe également un défi hebdomadaire appelé The Lab auquel vous pouvez jouer pour débloquer des personnalisations pour votre ver.
En jouant, l’une des principales différences que j’ai remarquées est l’absence d’écran d’inventaire, où vous pouvez choisir l’arme avec laquelle vous voulez combattre.

Au lieu de cela, les armes sont dispersées dans le niveau et vous prenez et changez l’arme que vous détenez actuellement.

Il est logique qu’ils n’utilisent pas ce système ici, le gameplay est beaucoup plus rapide et vous n’avez pas le temps de choisir les armes que vous souhaitez utiliser.

Si vous le faisiez, votre ver serait constamment tué.

Il est intéressant de voir que les armes que vous utilisez au combat augmenteront également avec vous.
Si vous êtes tué en jouant, ce qui arrivera souvent, vous pouvez réapparaître et continuer à vous battre ou simplement regarder.

Il ne semble pas y avoir de limite au nombre de fois où vous pouvez réapparaître, vous pouvez donc constamment revenir vous battre.

Il y a trois arènes différentes sur lesquelles se battre: Missile Mall, Portal Park et Transforming Towers.

Bien qu’aucun des environnements ne soit destructible.

Au lieu de creuser des tunnel a tout bout de champ, vous courez dans une arène pleine de plates-formes, d’ascenseurs, de toits, de puits et de pièces ouvertes.

Parfois, il y aura un comptoir ou une boîte derrière laquelle se cacher pour se mettre à l’abri, mais la plupart du temps, j’essayais simplement de monter dans un ascenseur ou de faire sauter un mur d’évacuation pour monter à un niveau supérieur ou de sauter à un niveau inférieur.

Il existe des kits médicaux et des boissons énergisantes répartis dans le niveau pour vous aider à atteindre un niveau de santé optimal afin de vous maintenir dans des performances optimales pour éliminer l’ennemi.

La direction artistique est vraiment réussie.

Les cartes sont variées et regorgent de planques.
Si le passage au temps réel demande un petit temps d’adaptation, on retrouve très vite les sensations de l’original.

Que ce soit dans les déplacements ou l’arsenal proposé, Worms Rumble fait honneur à ses prédécesseurs et ne trahit pas les attentes.

Les sauts « lunaires » sont toujours présents et les objets incontournables de la licence vous serviront à mettre à mal la résistance des adversaires.

Mouton explosif, Sainte-grenade, Bazooka, Corde de ninja, Jet-pack… ils sont globalement tous là !

Sur ce point, les développeurs sont restés fidèles aux poncifs historiques de la série et c’est tant mieux.

En revanche, pour le reste, ça n’a rien à voir ou presque avec ce que les joueurs ont connu.

Les déplacements sont ultra rapides et la puissance de certaines armes le fusil d’assaut par exemple fait que la stratégie s’est considérablement étiolée même si elle n’a pas disparu pour autant.

L’autre évolution majeure provient des environnements qui sont assez gigantesques et ouvrent la porte aux embuscades.

Les vers de compet’ peuvent ainsi prendre l’ascenseur, s’agripper à une tyrolienne ou encore utiliser la tuyauterie environnante pour se cacher et se protéger les autres joueurs ne vous voient pas lorsque vous utilisez les canalisations.

Il y a donc vraiment matière à s’amuser, l’esprit des Worms est là et il est même possible d’établir un semblant de tactique.

Mais il faut garder en tête que l’expérience est différente d’un épisode standard où la réflexion est de mise.

Worms RumbleWorms Rumble propose de nombreuses options de personnalisation pour votre ver.

Ce n’est pas comme dans les anciens jeux où vous deviez renommer votre équipe de vers et choisir leur accent.

Ici, vous pouvez tout changer sur l’apparence de votre personnage.

Tout d’abord, vous pouvez changer la couleur de la peau de votre ver: à peu près toutes les couleurs auxquelles vous pensez se trouvent ici.

Ensuite, si vous trouvez les couleurs unies et unies ennuyeuses, vous pouvez ajouter un motif comme des étoiles pour le rendre un peu plus unique et intéressant.

Yeux ronds, yeux carrés, yeux en colère, tout est disponible.

Maintenant que vous avez le look de base, vous devez choisir sa garde-robe.

Vous avez le choix entre une variété de chapeaux et de costumes avec différents thèmes. Au cours des dernières fêtes de fin d’année, vous pouvez habiller votre ver comme un petit renne au nez rouge vif.

Pour la touche finale, choisissez l’accent et les émoticônes, puis votre ver est prêt à se battre.
Aucun ver n’est complet sans son arme pratique, couleur coordonnée pour correspondre à sa tenue.

Même votre batte de Baseball peut être de plusieurs couleurs.

Les fusils de chasse, les lance-moutons, les boucliers de fusée, les lance-sentinelles, les blasters à plasma et les marteaux sont tous disponibles pour des travaux de peinture personnalisés.

Au fur et à mesure que vous vous battez dans les matchs, vous pouvez débloquer plus de motifs et de couleurs pour vos armes existantes et débloquer plus d’armes pour créer les vôtres.

Si vous êtes le genre de personne qui aime s’approprier les choses, vous pouvez passer beaucoup de temps ici à tout personnaliser.

D’autant qu’à chaque nouvel événement et saison, de nouvelles options sont toujours disponibles pour être débloquées, vous n’aurez donc probablement pas la même garde-robe pendant longtemps.

Il y a des défis quotidiens postés pour essayer de débloquer plus d’articles cosmétiques pour votre ver si vous voulez quelque chose de nouveau à ajouter à votre collection.
Worms Rumble est un jeu amusant, mais il n’a pas grand-chose qui me donne envie de continuer à jouer.

Le fait d’être stratégique, d’humour et d’utiliser toutes les armes folles me manque pour éliminer mes adversaires.

Il n’y a rien de plus satisfaisant que d’utiliser l’âne en béton pour écraser une personne qui pensait être en sécurité en creusant un tunnel.

Ou utiliser la corde ninja pour se faufiler à côté de quelqu’un et mettre une mine sur sa tête.

Si l’action folle et trépidante est plus votre style, alors ce jeu peut être plus dans votre allée.

C’est certainement plus un jeu de type guns-a-flamboyant que ses prédécesseurs.

Worms Rumble Un battle royale qui dépote mais au contenu un peu faible
En accumulant des victoires, le joueur acquiert des niveaux qui permettent de débloquer une foule d’accessoires ou de styles vestimentaires.

Pour l’heure, la progression est surtout d’ordre cosmétique et on peut imaginer que les développeurs ont quelques idées en tête pour améliorer cela.

Du côté des armes, elles gagnent en efficacité à mesure que le joueur remporte des combats et on peut, à l’image du reste, changer leur look.
En attendant de profiter d’options supplémentaires, Worms Rumble se contente pour le moment de trois modes principaux.

On y trouve un death match classique avec réapparition, des affrontements en escouades et bien entendu, le battle royale pur, où il ne doit n’en rester qu’un.

Mais là où cet épisode risque de fâcher les fans, c’est dans l’absence totale de mode local.

Les batailles, pouvant accueillir jusqu’à 32 joueurs en simultané, se déroulent exclusivement en ligne.

Il est donc impossible d’accueillir des potes à la maison pour s’éclater sur le même écran.

Quand on sait d’où vient la saga, cette absence de multijoueur local est incompréhensible.

C’est dommage car Worms Rumble est vraiment un jeu fun et éclatant.

Bien que les cartes ne soient pas nombreuses, elles proposent des zones très distinctes comme un centre commercial, un métro, un stade, un entrepôt, etc.

On passe ainsi de l’une à l’autre sans jamais s’ennuyer, en profitant d’un arsenal varié et en retrouvant le style humoristique de la licence.

Si cet aspect Battle Royale ne remplacera pas le bon vieux tour par tour, cette nouvelle approche n’est pas désagréable mais souffre d’un contenu, malgré l’excellence des maps, vraiment trop léger pour tenir sur la durée.

Worms Rumble PLAYSTATION 4 Review

0.00
7

Graphique

7.0/10

Histoire

5.0/10

Game Play

8.0/10

Durée De Vie

8.0/10

Pros

  • Un Jeu Worms Tout Simplement
  • Combats funs et délirants
  • Battle Royale convaincant
  • Réalisation Réussie
  • Maps Fun et variées

Cons

  • Équilibrages des armes pas très au point
  • Progression non intéressante et non solde
  • Absence de mode local
About

Chief Editor & Director General of @Digitaleanime | Pop Culture web journalist | Video director | speaker |Event Manager Graduated in marketing and topography I world explorer I Pop Culture piece collector

POST YOUR COMMENTS

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CITATION DU MOMENT !

Are you ready now to witness a power not seen for thousands of years? _ Majin Vegeta

Listed On