DIGITALE ANIME
DIGITALE ANIME

Twin Mirror Review

Twin Mirror Review

Dontnod Avec Twin Mirror, abandonne le modèle épisodique de Life is Strange au profit d’une sortie autonome de six heures.

Twin Mirror

Le résultat est un thriller policier ciblé avec un excellent travail de personnage.

Cependant, l’exploration par Twin Mirror de son histoire et de ses mécanismes souffre quelque peu de sa brièveté, par rapport aux travaux récents de Dontnod.

C’est plus long qu’un épisode des jeux sérialisés de Dontnod mais toujours plus court que ce qu’il fallait pour explorer les personnages avec profondeur et aborder le sujet et les thèmes plus lourds auxquels son récit fait allusion.

Twin Mirror arrive à une conclusion au moment où l’intrigue et le gameplay commencent vraiment à prendre de l’ampleur.
Dans Twin Mirror, les joueurs jouent le rôle de Sam Higgs, un journaliste d’investigation tenace retournant dans sa ville natale de Basswood, en Virginie occidentale, après une période d’exil.

Twin MirrorDeux ans auparavant, Sam avait publié un article d’enquête accablant sur les pratiques dangereuses à la mine Basswood, qui occupait une grande partie de la ville.

En conséquence, la mine a fermé, mettant une énorme bande de Basswood sans travail et poussant la ville dans une dépression économique.

Au milieu de cette tempête, Sam a proposé à sa petite amie Anna, un autre écrivain du journal.

Elle l’a refusé et, aux prises avec la dévastation personnelle et professionnelle, Sam a quitté la ville sans un mot.

Depuis, Anna a commencé à sortir avec le meilleur ami de longue date de Sam, Nick, « typique ».
La douleur de tout cela est encore fraîche pour Sam, est son ex ne facilite pas les chose et les drame du jeu ne vont pas faciliter les chose encore plus.

Mais, quand Nick meurt dans un accident de voiture, il sent enfin qu’il doit retourner à Basswood. Bien que la police locale ait jugé que la mort était un accident, la fille préadolescente de Nick, Bug, soupçonne un acte criminel et Sam accepte d’enquêter.

À la manière classique de Dontnod, cette enquête se déroule principalement via un dialogue avec les habitants dont certains détestent Sam comme vous pouvez l’imaginer, et dont certains sont de vieux amis.

Vous explorerez des zones densément peuplées, lirez des documents et analyserez des objets pour connaître le casting de personnages et découvrir des indices sur la cause de la mort de Nick.

Dontnod est excellent dans ce genre de narration environnementale, et Twin Mirror ne fait pas exception.

La découverte d’objets évoque des souvenirs du passé de Sam, et entendre ses pensées sur les gens qu’il appelait autrefois des voisins est particulièrement agréable.

Il y a même une synergie amusante de la marque Bandai Namco dans Sam rappelant les compétitions Pac Man de son enfance et de Nick.
Le don de Sam pour la pensée rationnelle aboutit au Mind Palace.

C’est une technique ancienne, dont Cicéron a parlé dans son De Oratore .

Cela permet au praticien de créer un espace dans son esprit dans lequel il peut naviguer de manière imaginative.

Twin MirrorPlutôt que d’essayer de se rappeler des faits abstraits, l’habitant du Mind Palace se promène simplement à côté de l’objet dont il doit se souvenir.

Le but du Mind Palace, principalement, est d’aider la mémoire.
À plusieurs moments, Sam doit reconstituer les événements du passé ou regarder vers l’avenir pour formuler un plan.

Au début, vous devez arpenter une zone, recueillir des informations et rechercher des indices.

Cependant, Sam ne parvient pas automatiquement à une conclusion une fois que vous avez examiné chaque objet.

Au lieu de cela, vous devez ajuster les variables pour chaque élément de la scène du crime pour vous assurer qu’il correspond au reste de vos conclusions.

Dans une première scèneSam tente de comprendre avec qui il a participé à une bagarre dans un bar la nuit précédente, vous devrez peut-être rejouer la scène plusieurs fois pour vous assurer que les parties que vous avez sélectionnées se réunissent correctement.

Si Sam se battait avec Dennis au comptoir, alors pourquoi le bracelet de Dennis est-il de l’autre côté de la pièce au lieu du bar?

Si Sam était, à la place, se battre avec le mineur en colère près du coin salon, cela change-t-il quelque chose?

Assembler correctement chaque élément n’est pas particulièrement difficile, mais le processus de dépannage est vraiment satisfaisant.

C’est Detective Vision avec une torsion de machine Rube Goldberg, et c’est une grande évolution.
Bien que Sam maîtrise ce genre de pensée méthodique et rationnelle, il est moins habile à traiter avec les gens.

Pour cela, il doit s’appuyer sur sa « voix intérieure » ou « double » ou « alter ego ».

Fondamentalement, the Inner Voice est une autre version de Sam, bien qu’avec des cheveux plus souples et des lunettes à monture sombre, qui apparaît pour offrir des conseils dans des situations sociales.

Twin MirrorDans certaines conversations, Sam peut s’arrêter et discuter avec sa voix intérieure, mais cela peut l’amener à retarder sa réponse trop longtemps.

Bien que l’on ait souvent l’impression d’ignorer la voix intérieure est la chose la plus rapide à faire.

La mécanisation de ce conflit entre le rationnel et le relationnel est l’un des point fondamental sur le quel tourne tout le jeu Twin Mirror ou du moins la majorité du jeu, mais c’est aussi un domaine où sa longueur maladroite nuit à l’expérience.
Twin Mirror consiste à résoudre un mystère, mais il s’agit également de ramasser les morceaux « ces moceaux » qu’il a laissés derrière lui quand il a brusquement quitté la ville.

La relation de Sam avec Bug est l’une des relations les plus intéressante du jeu.

Il y a une mélancolie palpable dans son personnage, habilement mis en scène.

La tristesse de Bug après la mort de son père, sa colère contre Sam pour son départ, son irritation face à l’effervescence de sa mère et à la distance émotionnelle qu’elle a avec elle tout cela parfaitement montré dans le jeu.

Le développement du personnage dans Twin Mirror est entravé par la longueur maladroite du jeu.

Bien que le travail de personnage ici soit bon, le jeu donne l’impression d’inachevé.

Les arcs de caractères ne sont pas nécessairement incomplets, il y a des débuts, des intermédiaires et des fins pour tous les acteurs clés.

Néanmoins, on a parfois l’impression que les moments intermédiaires ceux qui nous aideraient vraiment à connaître chaque personnage à un niveau plus profond.

De même, le jeu aborde des problèmes majeurs tels que la corruption policière et la dépendance aux opioïdes, mais ne s’engage pas vraiment à les explorer pleinement.

Ceci, une fois de plus, donne l’impression que c’est le résultat de ne pas avoir la place nécessaire pour résoudre les problèmes de manière significative dans ses six heures de jeu.
Pourtant, Twin Mirror est une bonne prochaine étape de Dontnod.

Les jeux épisodiques ont eu du mal à se vendre bien après le premier épisode et ont également souffert de calendriers de sortie prolongés, et Twin Mirror montre que le studio a la volonté d’explorer de nouveaux territoires.

Twin Mirror a de nouvelles mécaniques intéressantes, des personnages bien réalisés et une bonne compréhension de ce qui rend l’exploration enrichissante.

En tant que premier jeu auto-publié de DONTNOD, les efforts déployés sont très apparent, entre les éléments de gameplay ajoutés introduits par la voix intérieur et Sam’s Mind Palace, sans parler de la distribution colorée de personnages vivant à Basswood.

+
– Des personnages crédibles et intéressants 
– L’exploration solide est renforcée par une évolution passionnante de Detective Vision
– Une histoire plus mature et accrocheuse
– Le Mind Palace a lui tout seul est un point positif 
– La longueur intermédiaire

– Les personnages du jeu se sentent frustrants sous-développés.
– Le jeu est simplement trop court

Twin Mirror Review
  • 8/10
    Graphics - 8/10
  • 9/10
    Histoire - 9/10
  • 6/10
    Durée De Vie - 6/10
  • 9/10
    Gameplay - 9/10
8/10

Twin Mirror Review

Dontnod Avec Twin Mirror, abandonne le modèle épisodique de Life is Strange au profit d’une sortie autonome de six heures.

Le résultat est un thriller policier ciblé avec un excellent travail de personnage.

Cependant, l’exploration par Twin Mirror de son histoire et de ses mécanismes souffre quelque peu de sa brièveté, par rapport aux travaux récents de Dontnod.

C’est plus long qu’un épisode des jeux sérialisés de Dontnod mais toujours plus court que ce qu’il fallait pour explorer les personnages avec profondeur et aborder le sujet et les thèmes plus lourds auxquels son récit fait allusion.

About

Chief Editor & Director General of @Digitaleanime | Pop Culture web journalist | Video director | speaker |Event Manager Graduated in marketing and topography I world explorer I Pop Culture piece collector

POST YOUR COMMENTS

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CITATION DU MOMENT !

Are you ready now to witness a power not seen for thousands of years? _ Majin Vegeta

Listed On