DIGITALE ANIME
DIGITALE ANIME

Mortal Kombat Legends: Battle of the Realms review

Mortal Kombat Legends: Battle of the Realms review

Le premier film d’animation de Mortal Kombat Legends, Scorpion’s Revenge, était essentiellement un riff de Paul W.S.

Le film d’action en direct d’Anderson en 1995, avec des effets de créature et un gore classé R qu’il n’aurait pas pu faire à l’époque.

Heureusement, la suite, Battle of the Realms, n’est pas Mortal Kombat: Annihilation.

Bien qu’ils partagent certains des mêmes rythmes d’intrigue lâches.

Mortal Kombat Legends: Battle of the RealmsConçu en secret en même temps que le premier film, il met Liu Kang au premier plan comme l’élu, à commencer par un flash-back illustrant son enfance.

Après quelques nouveaux battements de l’intrigue non pertinents, la configuration devient, fondamentalement, un autre tournoi, plus grand et avec plus de personnages.

Plus une autre quête secondaire pour Scorpion qui est, vous l’aurez deviné, plus grande et avec plus de personnages.

Il est assez important d’avoir vu le premier film.

Une connaissance de base des jeux aidera également beaucoup, il n’y a pas d’intrigue ni de récapitulation ici.

Et même les téléspectateurs qui connaissent la mythologie pourraient être confus.

Comme dans les jeux, l’intrigue sert principalement d’appareils les plus fins pour se rendre au prochain combat.

Mais c’est aussi très incohérent.

Il est probablement préférable, en tant que spectateur, de supposer que la réponse à tout est : « Parce que c’est cool »

Un peu comme certains individus de la vie réelle, l’empereur du monde extérieur Shao Kahn a du mal à accepter les résultats d’un concours libre et équitable.

Il envoie donc tous ses disciples grotesques pour créer un chaos de masse jusqu’à ce qu’il obtienne essentiellement une reprise.

Pendant ce temps, le dieu fou Shinnok complote pour détruire toute la réalité parce que, eh bien, il est fou.

Le but est de remplir l’écran avec autant de mouvements de finition sanglants que possible, impliquant souvent des gros plans de style radiographie d’organes intérieurs et d’os qui s’effondrent.

Mortal Kombat Legends: Battle of the Realms Mortal Kombat Legends: Battle of the Realms

Ce n’est pas aussi nouveau cette fois-ci, mais c’est toujours aussi amusant, avec une bonne dose de L’animation américaine fait-elle vraiment ça ?.

Comme The Suicide Squad, le film essaie de faire croire au spectateur qu’aucun personnage n’est en sécurité.

Mais aussi comme ce film, il est assez facile de deviner qui a l’armure de l’intrigue.

Du côté positif, les cinéastes ont conçu l’histoire en deux parties, plutôt que la trilogie habituelle, de sorte que la fin cette fois-ci semble définitive.

Côté négatif : pourquoi avoir flingué l’histoire.

De nombreux morceaux de traditions reviennent, mais ils se sentent rarement complètement connectés.

L’ensemble de l’intrigue secondaire de Lin Kuei existe apparemment juste pour donner à Scorpion quelque chose de plus à faire.

Et Liu Kang est toujours plutôt terne par rapport à Johnny Cage.

Surtout Joel McHale dans le rôle de Johnny Cage.

Les extras Blu-ray incluent une piste de commentaires mettant en vedette le producteur Rick Morales et l’écrivain Jeremy Adams, qui se renseignent principalement sur ce que Warner Bros. leur a laissé s’en tirer.

Dans cet audio et dans une featur sur la réalisation du film, ils comblent également certaines des lacunes narratives qui ne sont jamais tout à fait expliquées.

Enfin, un gag reel présente Joel McHale improvisant hors-script dans la cabine audio.

Le vrai combat difficile auquel Battle of the Realms fait face est que, contrairement à Scorpion’s Revenge il y a un an, il rivalise maintenant pour les globes oculaires avec un reboot en direct et classé R.

Et si le point principal du film est les meurtres sanglants.

Pour le fan inconditionnel de Mortal Kombat, peut-être, il n’est pas nécessaire de choisir quand les marathonner tout les titres.

Et c’est pour cela que WB a fait ce film.

Mortal Kombat Legends: Battle of the Realms

7.5

note Finale

7.5/10
About

Chief Editor & Director General of @Digitaleanime | Pop Culture web journalist | Video director | speaker |Event Manager Graduated in marketing and topography I world explorer I Pop Culture piece collector

POST YOUR COMMENTS

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CITATION DU MOMENT !

Are you ready now to witness a power not seen for thousands of years? _ Majin Vegeta

Listed On