Annoncés lors de la conférence de Google et ayant déçu de nombreux utilisateurs, les Pixel 4 et Pixel 4 XL ont tout de même pas mal de nouveautés. Que valent réellement ces mobiles 100% Android, 100% Google !


Lorsqu’on déballe le Pixel 4 XL on peut s’apercevoir, comme pour son petit frère, qu’il n’a plus d’encoche, mais une large bande noire sur le haut de l’écran, c’est très déstabilisant après un an d’utilisation du Pixel 3 XL. On peut même le trouver un peu moche au premier abord, mais on s’y habitue très rapidement et on apprécie la disparition de cet appendice.
L’appareil est tout en rondeur et la finition est exemplaire. Sur la tranche droite, on a l’ensemble des boutons du mobile et le power se distingue par une couleur différente. Quant à l’arrière, le dos en verre est du plus bel effet, néanmoins, comme tous les autres appareils utilisant ce revêtement on peut vite avoir des traces de doigts.
On a perdu l’encoche pour gagner un module photo à l’arrière protubérant qui déséquilibre le mobile lorsqu’on le pose sur le dos sur une table, une fausse note qui est rapidement résolue par l’installation d’une coque. On remarquera aussi la disparition du lecteur d’empreintes puisque Google a choisi de ne proposer que la reconnaissance faciale pour sécuriser son smartphone.
Concernant la coque de protection de Google, le constructeur a choisi le même revêtement que les précédents modèles, c’est-à-dire le tissu. C’est joli, c’est agréable, mais c’est fragile. Après une année d’utilisation sur le Pixel 3 XL, elle a commencé sérieusement à se détériorer et même en suivant les recommandations de Google pour la laver, on s’en débarrasse assez rapidement.
Si vous êtes à la recherche d’une autre protection, vous pouvez vous diriger vers la Olixar Sentinel qui fournit en plus une protection en verre trempé découpée au gabarit du Pixel 4 XL pour ne pas gêner les capteurs et le défigurer.
Ce qui est intéressant avec ce modèle, c’ est qu’elle est robuste avec un revêtement antidérapant pour une meilleure prise en main. Elle dispose aussi d’un système de rainure à l’intérieur pour laisser passer l’air sous le mobile.
Le seul reproche est qu’elle n’est pas assez souple au niveau des boutons, cependant ils le deviennent avec le temps. Il faut compter 24,99 euros pour cette coque. Au passage, elle ne pose aucun problème pour utiliser la fonction Active Edge qui consiste à presser le mobile pour activer Google Assistant.
L’une des nouveautés des Google Pixel 4 et 4 XL, est l’écran OLED 6,3 pouces 90 Hz ayant une résolution Quad HD+ de 1440 x 3040 pixels. Google a voulu offrir à ses utilisateurs un affichage de qualité avec un taux de rafraîchissement supérieur à celui que l’on peut retrouver sur la plupart des mobiles. Les seuls appareils disposant d’un tel taux de rafraîchissement ou d’un taux encore supérieur sont les smartphones gaming comme le Rog Phone de chez Asus ou encore le Red Magic 3 de chez Nubia. D’autres rares cas comme le OnePlus 7T en sont également équipés.
Pour le Pixel 4 XL, l’écran passe de façon intelligente à 90 Hz afin ne pas faire fondre l’autonomie du mobile. Lors de sa sortie, l’écran ne passait à 90 Hz que si la luminosité était réglée à 75% ou en le forçant dans le mode développeur pour l’avoir en permanence. Ce problème a été résolu via l’update de novembre qui permet d’avoir un affichage 90 Hz constant. Google a été une nouvelle fois très réactif ! Concernant le calibrage de ce dernier, comme ses précédents modèles, on se trouve avec un affichage qui restitue fidèlement les couleurs. On peut même choisir entre plusieurs profils : naturel, contrasté ou dynamique, que l’on retrouve dans les paramètres. Quant à son utilisation en plein soleil, le Pixel 4 XL s’en sort très bien !
Dans la large bande noire au-dessus de l’écran, on a de nouveaux capteurs, le Motion Sense et le Edge Sense. Le premier permet de détecter lorsqu’on approche sa main afin d’activer l’ensemble des autres capteurs pour la reconnaissance faciale. Cela permet de gagner un peu de temps. Le Motion Sense sert donc au déverrouillage, supprimant le besoin d’appuyer sur le bouton power pour l’animer.

Le second permet de contrôler le mobile en déplaçant sa main devant. Néanmoins, il faut disposer d’applications compatibles comme YouTube Music. Cela est encore nouveau et on ne peut pas prédire le succès d’une telle fonctionnalité auprès des utilisateurs et des développeurs. Une fonction qui n’est vraiment pas aboutie.

Aux côtés de ces nouveaux capteurs, on a un infrarouge qui aidera le système de reconnaissance faciale développé en interne par Google. Il permet de reconnaître le visage même dans l’obscurité.
Cette année, Google a décidé de supprimer le lecteur d’empreintes digitales pour passer à la reconnaissance faciale, c’est pour cette raison que l’on ne retrouve plus le petit rond à l’arrière de l’appareil.
Le constructeur a voulu un système rapide et pour cela il a installé un capteur Motion Sense comme décrit précédemment. Ainsi, lorsqu’on saisit le Pixel 4 XL, il se réveille, il ne reste plus qu’à le positionner face à soi pour le déverrouiller. Si vous n’avez jamais utilisé cette technologie, sachez que c’est un peu déroutant et vous aurez même parfois l’impression que c’est moins rapide qu’un lecteur d’empreintes. C’est juste que l’on a tendance à déverrouiller en amont en posant le doigt sur le lecteur avant de le porter à nos yeux.

Lors du lancement de l’appareil, il était possible de le déverrouiller même avec les yeux fermés contrairement aux mobiles d’Apple, encore une fois, la firme de Mountain View a été réactive en patchant ce problème de sécurité.
Le constructeur a décidé d’opter pour le Qualcomm Snapdragon 855 pour son Pixel 4 XL, un processeur haut de gamme composé de 8 coeurs « 1 x 2.84 GHz Kryo 485 – 3 x 2.42 GHz Kryo 485 + 4 x 1.78 GHz Kryo 485 » couplé à une puce graphique Adreno 640 et 6 gigaoctets de mémoire vive « RAM ».

Avec cette configuration, et aucune surcouche, le Pixel 4 XL s’en sort dans tous les domaines avec une fluidité impressionnante. La seule petite chose que l’on peut reprocher à Google est de ne pas avoir choisi le Snapdragon 855+ bénéficiant d’une augmentation de performance de 15% brut, mais surtout des modes vidéo plus performants eux aussi.
Avec ses smartphones Pixel, Google a mis en avant son expérience dans le domaine de la photo et chaque année, les mobiles du constructeur ont impressionné.

Cette année, le Pixel 4 XL est doté d’un module double capteurs de 12,2 et 16 mégapixels ayant respectivement une ouverture de f/1.7 et f/2.4. Le premier est de type grand-angle et le second est un téléobjectif proposant un zoom 2x ou un grossissement numérique 8x.
Pour ce qui est de l’avant, le Pixel 4 XL est équipé d’un capteur de 8 mégapixels grand-angle et d’une camera TOF 3D pour la reconnaissance faciale. On regrette la disparition de l’ultra-angle à l’avant pour les groufies, selfies de groupe. Google a décidé d’intégrer ce capteur en expliquant que ce dernier permet d’avoir un angle de 90 degrés alors que sur le Pixel 3 XL on avait une vision de 75 et 97 degrés. Au final, la perte n’est pas énorme pour le constructeur.

Pour en revenir aux photos, aucune surprise, le Pixel 4 XL capture de magnifiques clichés en toutes circonstances. Il se pose comme un véritable concurrent à l’iPhone 11 Pro qui offre des photos plus chaleureuses.

Concernant la partie vidéo, le choix du Snapdragon 855 au lieu du 855+ a pour effet de ne proposer qu’un mode 4K à 30 images par seconde, alors que son concurrent offre le 60 images par seconde. Une perte de fluidité que l’on ne ressent pas puisque l’enregistrement vidéo est excellent.
Le Pixel 4 XL a une batterie de 3700 mAh soit 900 mAh de plus que son petit frère le Pixel 4 ce qui permet d’avoir une autonomie de 2 jours dans une utilisation classique. Pour ceux qui utilisent leur smartphone de façon intensive, comptez plutôt une journée. On vous conseille donc de prendre le Pixel 4 XL si l’autonomie est un point important pour vous. Il ne faut pas non plus oublier qu’il est compatible avec le rechargement rapide et le rechargement sans fil.
Rien de bien nouveau de ce côté-là, le mobile intègre la dernière version d’Android sans aucune surcouche et il faut le reconnaître, l’optimisation logicielle est quasiment parfaite avec une excellente fluidité. L’OS répond parfaitement et sans attendre. Le gros plus avec les Pixel est le suivi logiciel puisque Google offre des mises à jour majeures pendant deux ans. Vous êtes assurés de toujours avoir la dernière itération d’Android avec cet appareil.
Le Pixel 4 XL vous offrira la meilleure expérience pure Android avec un OS sans surcouche, un processeur puissant et une fluidité exceptionnelle. De plus, la partie photo est au rendez-vous et vous pourrez faire preuve de créativité même avec deux capteurs uniquement, le tout grâce au savoir-faire de Google. Les seuls points noirs seraient la large bande en haut de l’écran et la protubérance du module photo ainsi que l’absence de l’ultra grand-angle. Comptez 899 euros pour ce modèle.

+
  • Disparition de l’encoche
  • Reconnaissance faciale rapide
  • Qualité photo impressionnante
  • Suivi logiciel
  • Ecran 90 Hz
  • Rechargement rapide et sans fil
  • Android 10
  • Module photo qui dépasse à l’arrière
  • Ultra grand-angle absent
  • Autonomie juste en utilisation intensive
  • Stockage limité

About Author

Raouf ''Okaito'' Belhamra

Chief Editor & Director General of @Digitaleanime | Pop Culture web journalist | Video director | speaker |Event Manager Graduated in marketing and topography I world explorer I Pop Culture piece collector

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *