Saturday, 31/10/2020 | : : UTC+0
DIGITALE ANIME
DIGITALE ANIME

Going Under Review 

Going Under Review 
Going Under est un jeu d’exploration de donjons inspiré des roguelites qui explore les ruines maudites de startups technologiques en échec.
Vous utiliserez des extencil bureatiques comme armes pendant que vous vous frayez un chemin à travers les complexes de bureaux abandonnés.
Frappez un démon avec une punaise un moment, écrasez un gobelin avec une voiture « un voiture telecomandé » le lendemain – vos options de combat changent constamment.
Développeur Aggro Crab Games
Éditeur Team17
Date de sortie FR 24 septembre 2020
Date de sortie US 24 septembre 2020
Going Under est un jeu vidéo en développement, sur PC, PlayStation 4, Nintendo Switch et Xbox One, de genre hack and slash, développé par Aggro Crab Games et édité par Team17.
Vous vous retrouvez à traîner dans des monticules chaotique, à essayer de trouver tout ce qui pourrait être utile pour avancer, à vous battre pour tous les petits paiements afin que vous puissiez économiser pour un avenir meilleur.
Going Under est un nouveau jeu d’action roguelike des développeurs Aggro Crab Games et Team17.
Vous incarnez Jackie, une stagiaire non rémunérée qui commence son nouvel emploi dans la ville étrangement brillante mais dystopique de Neo-Cascadia.
Elle travaille pour Fizzle, une start-up à l’origine d’une boisson à l’eau pétillante qui remplace les repas.
Fizzle, cependant, a récemment été acquis par la méga-société Cubicle et son nouveau bureau est donc situé au siège de Cubicle.
Il semble cependant que les start-ups qui échouent sous Cubicle sombrent littéralement sous le bâtiment et c’est littéralement littéralement sous le bâtiment.
Et en plus de cela, tous les employés restants sont transformés en monstres dans le processus, Et bien sur Jackie a échouée ou presque, par ce que maintenant condamnés à garder tous les secrets qui peuvent encore se trouver à l’intérieur.
Et malheureusement pour elle, son nouveau patron lui a chargé de nettoyer ces donjons de démarrage, pas seulement pour que Jackie puisse aussi lui chercher des reliques gardées par d’anciens patrons.
Sa ne la dérange pas plus que ça par ce que à ce stade de sa vie, Jackie tuerait pour avoir même une chance d’accéder à un emploi rémunéré.
Se qui saute au premier regard dans Going Under sera probablement son style attrayant.
Parfaitement dynamique et caricatural, simple mais efficace, avec plein de couleur.
Cela se marie parfaitement avec l’ambiance du jeu, car plein d’entreprise dans le monde encourage les bureau coloré et amical.
Chacun des donjons est construit autour d’une autre startup échouée, qui non seulement détermine l’apparence et la convivialité de chacun, mais crée un nouvel ensemble de défis à l’intérieur.
Vous commencez avec Joblin, une application conçue pour l’économie des concerts qui trouve que les gens travaillent, tandis que les chauffeurs de covoiturage et les livreurs vous chargeront ou vous lanceront des bombes à café.
Ensuite, il y a Styxcoin, une société de crypto-monnaie où les ennemis sont littéralement des mineurs squelettiques, les magasins vendent désormais des articles séparés qui prennent deux formes de monnaie différentes, et les blocs sur les chaînes changeant du plafond peuvent être balancés comme des armes.
Et puis vient Winkydink, l’application de rencontres où vous communiquez en émojis, et donc maintenant vos ennemis sont des démons excités mon dieu que trop d’humeur ici dérange « avis perosnnel bien sur XD ».
Comme vous l’avez compris vous passerais par plein de bureau de plein de startup déchut qui sais peut être cela vous inspirera a en crée une.
Heureusement, le combat dans Going Under est simple et facile à utiliser, avec un bon gameplay hack-and-slash.
A moins que vous ne décidiez de vous concentrer sur le lancement d’objets ou de travailler avec des armes à distance.
Tout ce que vous rencontrez peut être utilisé comme une arme, même si vous devez casser quelques objets pour les obtenir.
Certains sont plus efficaces que d’autres et fonctionnent différemment, bien sûr, ce qui encourage d’essyer plein de nouveaux trucs.
Vous n’aurais pas trop le choix, étant donné la durabilité des armes, vous devrez vous habituer à rechercher rapidement de nouvelles armes.
Le combat peut parfois devenir un peu compliqué en fonction de la façon dont vous jouez, mais les choses sont toujours amusantes, et les différents ennemis et boss vous mettront au défi.
Aussi faut pas oublier que comme les jeux du genre y a beaucoup de compétences à débloquer en cours de route, allant des mouvements et des attaques plus rapides à des gants de boxe massifs qui permettent des coups de poing plus puissants et un casque qui permet aux jets d’esquive de blesser les ennemis.
Les recommandations de compétences constituent un petit avantage appréciable, et elles sont complétées par une autre fonctionnalité de jeu astucieuse, les mentors.
Divers collègues vous confieront différentes tâches optionnelles, qu’il s’agisse de tuer suffisamment d’ennemis avec une certaine arme, de promener un chien à travers plusieurs étages qui agit comme une boule et une chaîne, ou simplement de détruire une pizza au bureau que vous rencontrez.
En accomplissant suffisamment de tâches, vous pouvez trouver des mentors, chacun offrant des avantages différents à mesure que vous en faites plus pour eux.
Cela signifie qu’avec suffisamment de travail, vous pouvez commencer chaque étage avec des ennemis qui se battent à vos côtés ou gagner plus d’argent grâce aux batailles.
Ou vous pouvez gagner des ajouts entièrement nouveaux aux donjons, comme des magasins qui vendent des applications uniques à utiliser ou des canettes de Fizzle qui apparaissent maintenant que vous pouvez stocker et utiliser comme des rafales d’armes.
Mais avec cela vous pourrais vous dire, voila c’est LE JEU DU SIÈCLE bein …. le jeu a son lot de défauts TRÈS énervant.
La caméra peut parfois être pénible à l’arrière, principalement lorsque vous essayez de traiter des zones présentant des risques.
Par exemple, dans le donjon Winkydink, il a tendance à cacher les jets de flammes sur les murs auxquels vous vous opposez, ce qui en fait une mauvaise surprise qui ne ressemble pas a un challenge ou un piège mais a un défaut, car vous savais que c’est la mais a cause de la camera vous pouvez rien faire.
Il y a aussi quelques parties ennuyeuses du gameplay, comme la façon dont les compétences que vous pouvez acheter dans le hub Fizzle qui apparaîtront dans les donjons plus tard ne gagneront rien de nouveau jusqu’à ce que vous achetiez les cinq qui sont exposées.
Bien que ce soient des problèmes relativement mineurs, la durée de vie est le problème le plus important.
Après avoir traversé les trois donjons et vaincu les patrons à l’intérieur, battu d’innombrables ennemis, compétences et armes, mais avait encore plusieurs tâches à faire pour les mentors.
J’espérais qu’il y aurait d’autres donjons d’entreprise qui surgiraient ensuite, ou un donjon final vraiment stimulant et unique.
Et tout en essayant de ne rien gâcher, ce que le jeu a décidé de faire était de jouer la carte de la repetition et demandé au joueur de RE-vaincre les boss précédant mais avec une difficulté plus élever, coup bas vraiment bas.
Yep c’est un round two.
Certes, ils ajoutent quelques nouveaux rebondissements et obstacles, de nouveaux ennemis et des variations sur ceux existants, mais cela ne change pas le fait que le jeu est maintenant principalement en train de réutiliser du contenu et donne l’impression que vous avez presque vu tout ce que le jeu a à offrir après quelques heures.
Et l’histoire et la construction du monde ne font même plus de grands progrès, les collègues de Jackie, les commerçants et autres à court de dialogue.
Et le pic de difficulté soudain dérange plus que tout, car il rend la réalisation de toutes les tâches restantes encore plus difficile, ce n’est pas aidé par le fait qu’il n’y a apparemment aucun moyen de rejouer les versions précédentes des donjons.
Going Under n’est pas le jeu du siècle c’est vrais, mais c’est un jeu assez agréable.
Les combats fluide et récompense des approches variées, les armes sont un jeu d’enfant et tout est agréable et stimulant.
Ajoutez une satire intelligente et douce des start-ups technologiques et le package final vaut la peine d’être vérifié.
Point Positif  Point Négatif
– Gameplay assez intéressant et prenant

– Personnages et enemies divers varier et colorer

– ambiance assez chouette

– Tabasser des ennemies a volanter est vraiment fun

– La caméra c’est votre ennemie numéro 1

–  refaire le jeu et les boss avec un difficulté plus élever étais un coup bat

– c’est fun au début mais après y’a aucune raison pour continuer

Going Under Review 
6.5/10

Going Under Review

Going Under est un jeu d’exploration de donjons inspiré des roguelites qui explore les ruines maudites de startups technologiques en échec.

About

Chief Editor & Director General of @Digitaleanime | Pop Culture web journalist | Video director | speaker |Event Manager Graduated in marketing and topography I world explorer I Pop Culture piece collector

POST YOUR COMMENTS

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Citation du moment !

Are you ready now to witness a power not seen for thousands of years? _ Majin Vegeta