DIGITALE ANIME
DIGITALE ANIME

Cyberpunk 2077 Aprés Update Review

Cyberpunk 2077 Aprés Update Review

Cette revue de Cyberpunk 2077 est basé sur la version PS4 Pro du jeu, et après avoir attendu certaines des mises à jour majeures dont la dernière a été publiée les jours précédents.

Cyberpunk 2077
Le développeur CD Projekt Red a reconnu les faibles performances de la version console de dernière génération, offrant même des remboursements aux joueurs déçus.

Au début de Cyberpunk 2077, il existe une série de quêtes secondaires qui vous permettent de retrouver des taxis voyous gérés par une IA défectueuse.

Vous devez parler à l’un des taxis du suicide alors qu’il envisage de quitter un pont, tandis qu’un autre doit être forcé de se comporter, et un troisième est une référence évidente à une célèbre IA de jeu vidéo qui vous manipule pendant que vous la poursuivez.

Cette mini quest est une excuse comme une autre pour vous envoyer dans tous les coins de Night City, une introduction intelligente à toutes les zones que vous n’avez pas encore visitées.

Vous passerais la plus part de votre temps a suivre des mini quêtes ici est la jusqu’à a un moment précis ou un appel a la réalité vous donnera un coup de fouet et vous vous rappellerez que vous avez une quête principale a finir.

Cyberpunk 2077Après avoir terminé l’histoire principale, vous vous retrouvez en mode OOOKKKEEYYY pourquoi toutes c’est mini mission a deux balles et surtout c’est quoi le rapport avec la mission principale d’ailleurs c’est quoi le but a la base.

L’histoire principale ne se confond même pas avec elle-même.
Cyberpunk 2077 s’inspire fortement de son matériel source, tout, du monde lui-même à la vie et à la mort de Johnny Silverhand.

Mais contrairement à un RPG classic, vous ne jouez pas un rôle de votre propre création dans Cyberpunk 2077, vous jouez à V, et c’est l’histoire de V, pas la vôtre.

Des le début faut savoir se que voulais faire avec votre personnage ou le chemin que vous voulais prendre, car le développement du personnage passe par deux intersections qui passe par plein d’autre mini intersections.

Cyberpunk 2077Premièrement la répartition des points de compétence défini les cappaciter de votre personnage et comment il vas engager tout les défis et challenge dans le jeu, la seconde c’est la faction ou le groupe ou vous voulez appartenir ou intégrer, le nomade reste le plus intéressant a mon avis.
Ce choix de chemin de vie n’a pas affecté plus que la façon dont le jeu commence et certaines options de dialogue tout au long et peut-être quelques quêtes secondaires mineures donc a la fin c’est plutôt inutile comme la plus part des trucs dans le jeu.

Après quelques temps a jouer surprise vous découvrez le vie de Corpo, dans lequel V travaillait dans la société antagoniste Arasaka « qu’elle surprise wow », et comment cela s’intègre dans l’histoire, mais cela ne semble pas être un élément très important.
Le véritable cœur du RPG se trouve dans vos cinq statistiques principales, qui sont ensuite divisées en deux ou trois arbres de compétences différents, chacun offrant divers avantages pour le combat, la furtivité, le piratage, etc.

L’utilisation de ces sous-compétences les nivellera passivement et vous donnera des avantages supplémentaires, vous garantissant de grandir en fonction de votre façon de jouer en plus de la façon dont vous investissez activement des points à mesure que vous progressez.
Les compétences régissent principalement les options de dialogue que vous pouvez utiliser et les types de portes que vous pouvez ouvrir, au moins à un moment donné elles fournissent sinon des améliorations de statistiques mineures.

Pirater des ordinateurs et transférer de l’argent sur votre compte est une chose, cela ne nécessite que suffisamment de points dans la compétence intellectuelle, tout comme la façon dont le corps vous permet d’ouvrir certaines portes.

D’autre part, le hacking rapide, qui vous permet de manipuler des caméras, des tourelles, des ennemis et plus encore dans des scénarios hostiles, nécessite beaucoup d’investissement en cyberware.

Plus précisément, vous avez besoin d’un bon cyberdeck qui détermine le nombre de quickhacks différents que vous pouvez équiper qui dispose de suffisamment de RAM pour que vous puissiez utiliser ceux qui nécessitent plus de mémoire.
Le cyberware en général n’est pas bon marché.

En plus de cela, une première mission d’histoire est gérée par une somme d’argent importante, j’ai donc dû faire beaucoup de travail avant de pouvoir me permettre un cyberdeck approprié qui rendait les quickhacks vraiment efficaces.

Jusque-là vous serais obliger d’utiliser les armes a feux a tout bout de champ et de finir vos objectifs de la façon la plus maladroite possible.
Une fois que vous aurez un bon cyberdeck et équipé de meilleurs quickhacks, les combat deviennent plus intéressant et Class.

Quand vous trouvez votre rythme, la façon dans vous voulez aborder le jeu ET surtout l’argent,vous allez apprécier le quickhacking comme une approche alternative au combat, et c’était toujours satisfaisant d’entrer, de voler beaucoup d’argent sur des ordinateurs et de sortir sans être repéré.
D’autres mises à niveau de cyberwares, comme une modification de jambe qui vous donne un double saut, étaient si chères que vous devais choisir d’accepter des jobs a mi-temps juste pour les payer « pas facile la vie a night city« , bien que cela devienne plus facile plus tard dans le jeu lorsque ces concerts ont des gains plus importants.
En fait, la plupart des belles choses à Night City sont d’un prix prohibitif.

Il y a une quantité ridicule de choses à acheter et des emplois apparemment interminables à gagner de l’argent.

Il y a même une section entière dans votre journal de quête consacrée à toutes les voitures que les gens ont proposé de vous vendre même si vous commencez le jeu avec une voiture, et vous aurais plusieurs véhicules gratuits pour accomplir des quêtes secondaires.
C’est emblématique du monde de Cyberpunk 2077.

Cyberpunk 2077 Cyberpunk 2077

Il y a tellement de choses à acheter, à faire, à voir, et pourtant tant de choses ne semblent pas essentielles.

Night City est immense, et bien que vous puissiez voyager rapidement à partir de points spécifiques, vous devrez souvent marcher ou conduire un peu jusqu’à votre destination.

Il y a même un menu complet de fabrication et de mise à niveau d’objets.
Night City est belle et vile.

L’architecture est souvent époustouflante, l’une des plus belle activité ou trucs a faire c’est conduire un peut partout dans le jeu, la radio allumée, absorbant toutes les néons et les méga-bâtiments monolithiques perçant le ciel.

Cyberpunk 2077

Sortir de la voiture et entendais l’une des publicités souvent répétées dans la rue et sortais rapidement de la rêverie de la conduite reste aussi une immersion assez intéressante dans le jeu.

C’est un monde difficile à vivre, de par sa conception sans but apparent ni contexte à cette expérience, il ne vous reste plus que le désagrément.
Les publicités sont l’un des nombreux choix esthétiques de Cyberpunk 2077 qui sont sans intérêt.

Il y a une annonce en particulier qui a fait l’objet de nombreuses discussions avant la publication il présente une personne féminine avec une érection géante, exagérée et veineuse dans son justaucorps et annonce une boisson appelée Chromanticore avec le slogan « mélangez-le ».

Et même si le « but » de celui-ci peut être de montrer ce qu’est un endroit obsédé par le sexe, superficiel et exploiteur Night City, il n’y a rien dans l’histoire principale ou dans aucune des quêtes secondaires que vous faites qui lui donne même autant de contexte.

Le résultat est qu’il y a une fétichisation des personnes trans à chaque tournant, dans un jeu avec un seul personnage trans très mineur et aucun moyen de jouer soi-même en tant que personnage authentiquement trans.
C’est un monde où les méga-corporations gouvernent la vie des gens, où les inégalités sont endémiques et où la violence est une réalité de la vie.

Il y a des cas où le jeu commence à faire plus avec un choix initialement superficiel, mais ces fils sont souvent abandonnés rapidement.

Par exemple, dans le jeu du stylo et du papier, les Voodoo Boys étaient un groupe d’hommes principalement blancs qui utilisaient des stéréotypes voodoo pour effrayer les gens.

À un moment donné dans l’histoire principale, vous pouvez demander à un membre de Voodoo Boys de quoi il s’agit, étant donné qu’il ne fait rien en fait associé à voodoo, il vous dit de demander aux gens qui les appellent ainsi et refuse de vous dire comment ils s’appellent eux-mêmes.

Il y a une graine d’une idée intéressante ici les étiquettes données à l’autre, la diaspora, le traumatisme de perdre sa maison mais rien de tout cela n’est jamais exploré dans l’histoire principale, ni dans aucun des les nombreuses quêtes secondaires.
Les personnages d’une quête secondaire utilisent le mot « ofrenda » comme s’il signifiait « funérailles » alors qu’il s’agit en fait d’un type particulier d’autel principalement pour le Jour des Morts.

Comme autre exemple, vous pouvez vous rendre dans un magasin de vêtements à Japantown et acheter des « yukata » qui ne sont que des chemises enveloppantes qui ne ressemblent qu’à la moindre ressemblance avec le vrai yukata.

Ce n’est pas que Cyberpunk se trompe toujours en incorporant une variété de cultures et d’horizons.

C’est le cas pour le monde dans son ensemble et ses personnages de fond, de toute façon.

Vous rencontrez beaucoup de gens à Night City, dont beaucoup meurent dans votre sillage comme si vous étiez une sorte de malédiction, tandis que d’autres appellent de temps en temps avec un travail à faire.

Les rares qui ne meurent pas et qui ont des arcs appropriés constituent les amis et les intérêts amoureux de V, et ce sont les personnages qui se démarquent à juste titre.
Le premier est Panam Palmer.

Cyberpunk 2077

1920×1080-Cyberpunk-2077-Fanart-5k-Laptop-Full-HD-1080P-HD-.jpg

C’est un type de fille rude qui essaie de se frayer un chemin dans Night City et de laisser sa famille Nomad derrière.

Ses quêtes sont souvent amusantes, des braquages ​​mal pensés, et à la fin.
Judy Alvarez, un personnage sérieux, colérique et magnifiquement humain avec le meilleur arc du jeu.

Elle édite des braindances, qui sont un peu comme des films VR où vous pouvez ressentir de manière aiguë les émotions de l’enregistreur et elles sont souvent utilisées pour le porno.

Judy est une éditrice de BD incroyablement douée, et elle est également membre des Mox, un gang de travailleuses du sexe qui se soucient les unes des autres.

L’histoire de Judy se déroule grâce à son désir féroce et sans fin de se battre pour ses amis, ce qui mène à certaines des quêtes les plus intéressantes du jeu et à certaines des seules qui vous permettent de lutter correctement contre un tel sombre, monde exploiteur.

La dernière section de l’arc de Judy, C’est un répit tranquille des lumières et des sons de la ville, un regard intime sur l’âme de son personnage, et à condition que vous répondiez aux exigences, contient la seule scène de sexe.
La romance ne joue pas un rôle majeur dans Cyberpunk, mais vous pouvez coucher avec des travailleuses du sexe et des PNJ occasionnels au hasard.

Les scènes de sexe sont toutes de style POV pour s’adapter à la perspective à la première personne du jeu, et elles sont gênantes.
Dans Cyberpunk 2077 le rockerboy légendaire Johnny Silverhand est avec vous pendant la grande majorité du jeu, se présentant dans presque toutes les missions pour essayer d’influencer vos décisions, faire des remarques sarcastiques ou simplement vous détendre sur un lit en arrière-plan pendant que vous parlez à quelqu’un.

Sa relation avec V est souvent antagoniste, parfois ludique, et parfois carrément hostile.
Johnny est, tout simplement, un connard de première classe.

Il traitait mal ses amis et les femmes plus mal.

Comme le soulignent régulièrement les options de dialogue, il peut ou non être qualifié de terroriste, avant de mourir en 2023, « ouais désolé pour spoiler » il a planté une arme nucléaire à l’intérieur de la tour Arasaka, une attaque contre l’impérialisme d’entreprise qui a fini par tuer beaucoup de gens et un événement important dans le jeu original.

Johnny est un personnage bien écrit en ce sens très intéressent avec un background a découvrir absolument.

Le push and pull des opinions de Johnny et des vôtres ajoute beaucoup de couleur à des missions, même ordinaires, et sis vous vous tromper dans une décision ou vous ne suivre pas son conseil qui se termine par disons par exemple « la mort de plusieurs personnes » bein il hésitera pas vous le faire remarquer.

Mis à part les points forts des personnages, les quêtes secondaires sont de loin la meilleure partie du jeu.

Comme le taxi voyou, il y a pas mal de quêtes secondaires intelligentes, intéressantes, loufoques et tristes.

Au niveau du gameplay, ils offrent souvent un bon changement de rythme par rapport à l’histoire principale plus axée sur le combat, Parfois, vous parlez simplement aux gens, tandis qu’une personne plus impliquée vous fait rendre service à Johnny depuis qu’il est, vous savez, techniquement mort.
Mécaniquement, c’est un simple gadget en monde ouvert « utilisez votre capacité à mettre en évidence des indices », mais ce qui suit est un regard fascinant et plutôt effrayant sur la corruption de Night City.

Cyberpunk 2077Les quêtes secondaires représentaient environ 30-25 heures de jeu total.

Bien que tout le monde n’atterrisse pas, il y en a qui se sentent essentiels d’une manière que très peu de choses dans le jeu font.

Il s’agit notamment de l’arc de l’histoire de Judy et de l’excursion en taxi, ainsi que d’une histoire beaucoup plus courte sur un homme déprimé qui vit dans l’immeuble de V.

Mais tout cela est bien vite laver sécher jeter des la fin du jeu, se faire des amis dans une ville solitaire et triste n’affecte pas l’urgence de la quête principale de V, et cela ne semble pas affecter ses priorités qui y sont liées.

Des la fin du jeu vous vous retrouvez dans une Night City grande vide solitaire et surtout sans objectif.

Découvrir une dissimulation de meurtre parrainée par la police ou les profondeurs du contrôle de l’entreprise sur la vie de Night City ne semble pas changer les ambitions de V de rester dans les mémoires comme un légendaire mercenaire de Night City.

En parlant des fins, vous aurais un large choix ou pas de fins possible et pas toutes c’est dernières reflétèrent le personnage que vous avez construit, il y a un thème global d’identité qui est brisé par la dissonance entre le V que vous jouez réellement et le V que vous obtenez à la fin.

Cyberpunk 2077 est incroyablement buger, même après mise a jour.

Vous aurais toutes la panoplie de bugs qui existe dans le monde, voitures volante, armes qui disparaissent, PNJ qui se figent, PNJ qui disparaissent du coup aucune possibilité de finir une mission jusqu’à prochaine mise a jour et ma personnelle favorite la téléportation vous pouvez vouloir passer par une fenêtre pour finir dans le désert.
Ce jeu peut être considérer comme un BUGs simulator plus qu’autre chose a ce stade.

Les objets non interactifs comme les boîtes en carton explosent lorsque vous interagissez avec quelque chose à côté d’eux les éléments de l’interface utilisateur resteront à l’écran longtemps après leur intention, ce qui n’est résolu qu’en rechargeant une sauvegarde, les personnages s’interrompront pendant les séquences de dialogue appropriées en répétant une ligne jetable qu’ils diraient dans le monde extérieur, perturbant sérieusement les moments clés.

La liste de BUGs est tellement grande et varié qu’a un moment vous vous demander si c’est fait exprès, je me rappel qu’avec l’équipe de rédaction j’étais en mode, c’est pas possible sa dois être fait exprès c’est comme même CD PROJEKT RED.

Cyberpunk 2077Il y a eu quelques cas où je ne pouvais pas dire si un dialogue ou un événement avait été ignoré en raison d’un bug ou par conception, car il y a des moments où le jeu fera un time jump dans le cadre d’une scène.

Les BUGs sont tellement nombreux et artistiquement variée qu’ils développent votre intelligence pour les contourner, sa peut sembler une blague dite comme ça mais c’est réel.

Cyberpunk 2077 est énorme, tentaculaire, complexe et profondément imparfait.

C’est à son meilleur en tant que jeu d’action solo assez simple et à son pire si vous voulez que ce soit un RPG.
Cyberpunk 2077 est un jeu auquel vous pouvez jouer malgré tous ses défauts et l’apprécier.

Y’a beaucoup de chose simpliste qui embellissent le jeu comme marcher dans les rues de Night City et.

Mais on conseille aux joueurs d’attendre que le jeu ait fini de se développer.

C’est encore un travail en cours, surtout si vous êtes propriétaire d’une console.

Dans un an ou deux, le jeu devrait, espérons-le en tout les cas, être ce qu’il aurait dû être au lancement et vous pourrez alors en faire l’expérience comme les développeurs l’auraient souhaité. Parce qu’il y a beaucoup de travail acharné ici qui a été fait par des gens qui voulaient que vous passiez un bon moment. Mais ils n’ont pas encore fini de le faire.

Cyberpunk 2077

Cyberpunk 2077

0.00
6.5

Graphique

7.0/10

Histoire

5.0/10

Game Play

7.5/10

Durée De Vie

6.5/10

Pros

  • Le Quickhacking est satisfaisant à exécuter
  • Les quêtes secondaires
  • Flexibilité dans la mécanique du RPG pour avoir le personnage souhaité
  • Johnny Silverhand
  • Night city
  • La liberté et la variété de choix qui donne l'illusion du pouvoir

Cons

  • Les pubs dans le jeux juste pourquoi ?
  • L'histoire principale ne correspond pas au reste du jeu
  • Rien n'a de sens dans le jeu et a du mal a garder les joueurs intéresser
  • Les bugs qui gâche le jeu
  • Les messages et remarque sur les problèmes de la société les liberté et restrictions sont communiquer avec une telles persistance que que sa en devient lourd

POST YOUR COMMENTS

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CITATION DU MOMENT !

Are you ready now to witness a power not seen for thousands of years? _ Majin Vegeta

Listed On