Saturday, 31/10/2020 | : : UTC+0
DIGITALE ANIME
DIGITALE ANIME

Crash Bandicoot 4: It’s About Time Game Review

Crash Bandicoot 4: It’s About Time Game Review

Crash Bandicoot 4: It’s About Time est le premier jeu Crash principal depuis 1998, à l’époque où la série était une exclusivité PlayStation développée par Naughty Dog.

Crash Bandicoot 4: It's About Time Game Review
La série Crash Bandicoot a toujours occupé une place spécial dans le cœur des gamers toute génération confondu.
Après que Naughty Dog s’est séparé de Crash Bandicoot, il est juste de dire que la qualité des jeux suivants a été incohérente.
Cependant, Activision a bien fait un remake des trois premiers titres de la série.
Ce fut un énorme succès, ramenant le personnage dans le courant dominant et misant sur toute cette nostalgie refoulée.
Avec Crash Bandicoot 4: It’s About Time , la franchise est maintenant de retour en plein essor et aussi forte qu’elle ne l’a jamais été.
Il y a quelque chose de distinct à propos de Crash : la perspective par-dessus l’épaule, le mouvement rebondissant, l’ambiance des années 90.
Il a des ambitions plus modestes, mais est par conséquent beaucoup plus ciblé.
Et il s’avère que rien de tout cela n’a changé dans Crash Bandicoot 4: It’s About Time.
Le jeu est un mélange fantastique d’ancien et de nouveau qui reprend le gameplay particulièrement stimulant des classiques et propose toutes sortes de nouvelles fonctionnalités.
Suite directe de Crash Bandicoot Warped , il voit les méchants Neo Cortex et N.Tropy s’échapper de leur prison et comploter pour conquérir l’univers.
Alors que vous commencez l’aventure, il ne faut pas longtemps avant que de nouvelles idées soient mélangées avec des produits de base de la série.
Peu de choses ont changé ces dernières années.
La trilogie Crash originale était beaucoup plus simple; les joueurs ont couru dans un couloir, sautant sur des méchants et collectant des objets.
Parfois, la perspective est passée à une perspective à défilement latéral, avec l’étrange bataille de boss pour mélanger les choses.
C’était simple, mais c’était juste.
Cette structure reste en grande partie intacte dans It’s About Time .
Au lieu de changer la formule, les développeurs ont tenté de s’en inspirer avec de nouvelles idées.
Vous passez toujours la plupart de votre temps à rebondir sur les méchants et à casser des boîtes pour collecter des morceaux de fruits.
Il y a aussi de superbes décors, y compris des scènes particulièrement tendues où un gros ennemi vous poursuit, et un faux mouvement signifie recommencer.
Et la vous aurais deux choix le mode classic ou vous aurais un nombre de vie limité si vous les épuiser vous recommencer depuis le début, OU un mode nouvelle génération ou vous recommencez depuis le dernier Chekcpoint mais vous aurais un compteur de MORT qui sera afficher constamment en haut de l’écran comme pour vous narguer.
La plupart des nouvelles fonctionnalités reposent sur le cœur de Crash .
Le plus notable est l’inclusion de masques qui confèrent des pouvoirs temporaires.
L’un vous permet de « mettre en phase » des objets dans et hors de l’existence, tandis qu’un autre vous transforme en une puissante tornade qui peut sauter à travers d’énormes lacunes.
Ceux-ci conduisent à de nombreux scénarios de plateforme intéressants; le masque de phase, en particulier, crée des moments où vous devez sauter à travers des zones tout en gérant également l’existence des plates-formes sur lesquelles vous atterrissez.
Cela demande beaucoup de concentration.
Ce qui est génial avec ces masques, c’est qu’ils ajoutent à l’ expérience Crash sans la faire sentir gonflée; ce sont de nouvelles dynamiques qui ne modifient pas fondamentalement le jeu.
Il y a aussi un nouveau personnage avec un grappin qui ne fait l’unanimité des joueurs.
Une autre chose qui n’a pas changé est la difficulté.
It’s About Time peut être un jeu difficile, mais sa structure simple signifie que les points douloureux sont particulièrement douloureux.
Dans presque tous les cas, il n’y a qu’une seule façon de résoudre un puzzle.
Donc, si vous êtes coincé, c’est beaucoup de répéter la même séquence ennuyeuse de sauts encore et encore jusqu’à ce que vous ayez raison.
Comme a la belle époque quoi.
Afin d’arrêter les méchants, Crash et Coco doivent retrouver les quatre masques quantiques, chacun accordant des capacités spéciales telles qu’elles apparaissent tout au long du jeu.
Le premier d’entre eux est introduit dans le deuxième niveau, vous donnant le pouvoir de mettre en phase certains objets dans et hors de la réalité comme motionné en haut.
Au fur et à mesure que vous progressez, vous gagnerez d’autres capacités comme glisser dans les airs avec une rotation alimentée par la matière noire, ralentir le temps et inverser la gravité.
Ceux-ci sont distribués à un rythme régulier, et malgré un grand nombre de niveaux, de nouveaux concepts et défis vous sont constamment lancés.
Une grande partie du gameplay sera cependant familière aux fans.
Crash et Coco ont un ensemble de mouvements identique la rotation, le martèlement au sol et le glissement reviennent tous, et la majorité des niveaux mettront à l’épreuve vos prouesses de plate-forme.
Lorsque les masques apparaissent pour certaines sections, la difficulté peut augmenter car vous devez penser à cette complication supplémentaire.
Heureusement, tout se sent bien, avec des commandes réactives à tous les niveaux.
Dans les étapes ultérieures, même les joueurs de Crash les plus aguerris seront poussés au bord des nerfs, surtout si vous cherchez à tout réaliser, ou a hunt le trophées platine du jeu.
Les chronologies sont débloquées au fur et à mesure que vous parcourez l’histoire principale, et ces étapes vous permettent de jouer en tant que trio de personnages différents.
Tawna utilise ses compétences de grappin et de saut au mur pour des défis de plateforme uniques.
Dingodile a une arme à vide qui peut envoyer TNT voler sur les ennemis et les obstacles.
Neo Cortex lui-même rejoint la mêlée avec un tiret aérien et un pistolet qui transforme les ennemis en plates-formes.
Ces trois alliés supplémentaires contrôlent très différemment et sont amusants en eux-mêmes.
Il y a quelques problèmes avec la visée de chacun de leurs projectiles, mais chaque personnage jouable ajoute quelque chose d’unique.
Les étapes de la chronologie elles-mêmes sont cependant un peu étranges.
Ils montrent la perspective d’un personnage différent sur une scène que vous avez déjà jouée.
C’est une idée intéressante, mais à mi-chemin d’un niveau Timeline, vous reviendrez à Crash et jouerez la dernière moitié du niveau que vous avez traversé auparavant.
Au fur et à mesure de votre progression, vous trouverez également des bandes Flashback.
Celles-ci débloquent un tout autre ensemble d’étapes optionnelles avant le début du tout premier jeu, et elles pousseront vraiment vos compétences à la limite.
Ensuite, il y a les niveaux N. Verted, qui retournent chaque étape horizontalement, ajoutent un filtre visuel fou et doublent essentiellement le nombre de niveaux à compléter et d’objets de collection.
Franchement, la quantité de choses à faire dans Crash 4 est absurde; terminer complètement cela prendra des dizaines d’heures, et pas seulement parce que c’est incroyablement difficile.
Cependant, la difficulté ne vient pas toujours de sauts difficiles ou de délais serrés.
Il y a presque trop de choses à dire avec Crash Bandicoot 4: It’s About Time, mais soyez assurés que c’est un retour en forme pour la série.
Cela peut être difficile, voire un peu méchant parfois, mais c’est la bonne suite que les fans demandent.
Avec tant de choses à voir et à faire, c’est un jeu de plateforme 3D élégant et confiant qui ramène Crash à son meilleur.

Point Positif Point Négative
– Plateforme amusante et stimulante

– La nostalegie est a son camble
– De nouveaux personnages ajoutent de la variété
– Plein de quétes d’activités challenges et collectibales a faire et recupéré
– Visuels et animations magnifiques et respectueuse
– Durée de vie plus qu’acceptable

– Quelques contrôles fastidieux pour certains personnages
– Bugs occasionnels– La disposition des touches et leurs actions est parfois dérangeante
Crash Bandicoot 4 PS4, Xbox One
Développeur Toys for Bob
Éditeur Activision
Sortie 2 octobre 2020

 

Crash Bandicoot 4: It's About Time Game Review
9/10

Crash Bandicoot 4: It's About Time Game Review

Crash Bandicoot 4: It’s About Time est le premier jeu Crash principal depuis 1998, à l’époque où la série était une exclusivité PlayStation développée par Naughty Dog.

About

Chief Editor & Director General of @Digitaleanime | Pop Culture web journalist | Video director | speaker |Event Manager Graduated in marketing and topography I world explorer I Pop Culture piece collector

POST YOUR COMMENTS

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Citation du moment !

Are you ready now to witness a power not seen for thousands of years? _ Majin Vegeta