Wednesday, 22/1/2020 | : : UTC+0
DIGITALE ANIME

STADIA : ELLE QUOI DANS LE VENTRE

STADIA : ELLE QUOI DANS LE VENTRE

Post by relatedRelated post

La semaine dernière, quelque privilégier ont put testé la nouvelle console de google un peu avant l’heure la plateforme Stadia. Officialisée au mois de mars, la plateforme tient à s’immiscer dans une niche encore vierge de toute présence.

Mais cette formule vaut-elle le coup ?
PC, TV, smartphone, Stadia se décline sur tout support capable de se connecter à Internet et de profiter d’un navigateur Chrome. Disponible dès le 19 novembre pour tous les propriétaires de l’offre Stadia Pro, livrée avec son Chromecast Ultra, sa manette spécifique et ses trois mois d’abonnement, Stadia se présente avant tout comme une alternative aux méthodes de jeux traditionnelles. Mais après une petite heure à essayer la plateforme sur les trois supports disponibles, ce qui ressort, c’est le manque de fonctionnalités au lancement.
Wi-Fi obligatoire, le support de la 4G/5G viendra plus tard, pas de version gratuite au démarrage, cette dernière était prévue pour le courant 2020, une seule exclusivité pour le moment. Google reste optimiste et assure que tout arrivera par la suite. Et à l’aube de son lancement, on peut tout de même le dire, Stadia marche bien, très bien même, en conditions optimales évidemment. Testée grâce à la fibre de chez Google, la plateforme se veut intuitive, épurée et fluide. Sur les 22 jeux annoncés au lancement, nous n’avons pu en essayer que quelques-uns, tous tournaient admirablement bien. De la 4K/60 FPS pour Destiny 2, quand Gylt, un jeu d’action-aventure par Tequila Works prenant place dans un monde « bizarre et mélancolique où les cauchemars sont devenus réalité », proposait une formule rafraîchissante. Sur ce point là, Stadia est irréprochable.

De plus, les transitions sont rapides et efficaces et permettent ainsi de switcher d’un écran de télévision à un smartphone en quelques secondes à peine. Côté contrôles, il est possible de jouer avec un clavier et une souris et la manette de votre choix sur PC, quand la manette Stadia est obligatoire sur téléviseur et smartphone. Ergonomique et de bonne facture, cette dernière rappelle la manette Pro de la Nintendo Switch, bien que les deux joysticks soient symétriques, à l’instar de la Dualshock de Sony.
Malgré ses qualités, Stadia possède également des défauts, présents sous la forme de ses fonctionnalités absentes. Google ne l’a pas caché, si Stadia sort demain sous cette forme, c’est parce que le géant américain tenait à partager cette version stable, avant de l’améliorer mois après mois sous les yeux des joueurs. Mais bien que le géant du web souhaite permettre à n’importe qui de jouer n’importe où et à n’importe quoi, ou presque, sa formule de lancement se destine avant tout aux passionnés de technologie et de jeux vidéo, curieux de tester cette version non finie de Stadia.

Un curieux parti pris qui semble toutefois convenir à Google. En condition optimale et avec le peu de fonctionnalités présentes au lancement, Stadia fonctionne bien. Vaut-elle les 129 € nécessaires pour cet accès anticipé ? Tout dépend des besoins et envies du joueur. Ce qui est sûr, c’est que la plateforme sera complètement renouvelée dans quelques mois, aussi bien du côté de son catalogue que de ses fonctionnalités. Difficile de juger aujourd’hui une formule ayant une telle vocation à évoluer. Malgré tout, la formule telle qu’elle est proposée aujourd’hui, peine à apporter suffisamment pour concurrencer véritablement les autres constructeurs.

About

Chief Editor & Director General of @Digitaleanime | Pop Culture web journalist | Video director | speaker |Event Manager Graduated in marketing and topography I world explorer I Pop Culture piece collector

POST YOUR COMMENTS

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Citation du moment !

Are you ready now to witness a power not seen for thousands of years? _ Majin Vegeta